Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 13:54

 

LIBRE

 

 

lettre à une princesse

 

 

 

 

1

 

C’est ça

C’est maintenant

La cavalcade indécise des instants

L’instant coupable l’instant lâche

C’est maintenant

Nous éviterons les écueils les ambages

Nous solliciterons la clémence des âges

Sans souci du devoir

Libres oui

Libres et sages

Gouttes de ciel dans l’inespérance

De cette sagesse acquise dans l’instant fécond

Blanc

Et noir

Nous sommes blancs et noirs

Devins

Avec cette clé

Au mitan

Au milieu des mains

 

 

 

2

 

À deux pas du ciel je considère mes options

Petites vagues dans l’écume

Il n’y a guère de sentiment

AveMaria

Comme une ipomée

Qui attendrait de naître

Il n’y a guère d’espoir

Quoique

Il n’y a plus guère de sens

Peut-être

Et pourtant dans l’écume

Fleurit L’or mat

Celui d’un matin

 

 

 

3

 

Trois étoiles dans la vague

Sans se concerter

Nous abrasons les nuances de bleu

Pélicans dans l’embrasement des épiphytes

Opercules ouverts dans le bleu

Nous sommes

 

 

 

4

 

Quatre

Je suis

Et sans un mot

Tu t’éclipses

Remembrance du large où des poissons de sable fin

Couraient les flots sans respirer

Quatre doigts sur un cou

Pour palper

L’appel du vide

 

 

 

5

 

Tramontane dans les lièges

Frisottis et claquements d’eau glacée

On franchit un pont

Et aux tréfonds on aperçoit

L’indélicatesse des anges

 

 

 

6

 

Joie

C’est là et maintenant

Au seuil des indécisions

Préférer

L’appel de l’instant

La gouvernance du large

Et délaisser la coquille de pierre

Pour les ivresses

Quand tu progresses dans l’étreinte

De mes avances

 

 

 

7

 

De toi je conserverai le rayon de lune

Ta peau dans une auberge de larmes

Sans tristesse et pourtant

Mouvement

Muet

Des hémisphères

 

 

 

8

 

Émoluments pour la peine

Poissons à la mer

Comme ton pardon

Que je ne saurais refuser

You know what I mean

You know what I mean

Fiel

Des correspondances imprévues

Mais je reste

Suspendu à tes ombres

À tes pas

Suspendu

 

 

 

9

 

Un homme en feu

Et la solitude des anges

Où retentit l’électro

Me hante

Ton souvenir

 

 

 

10

 

Le jour ne cesse plus

Il s’étire sur quarante-huit heures

Voire plus

Du haut de mes nuages

Je condense

Abusivement

Une petite éternité

 

 

 

11

 

Have a cigar

Entre les oreilles

Engoncé dans le siège

Fossile

Parmi bien d’autres

À la découverte de l’ergonomie

Moderne

Un must

 

 

 

12

 

Bienvenue mon frère

Sous les tropiques du délitement

De l’âme

L’avarie au moteur du monde

S’aggrave à chaque mot de frêles baleines

Anorexiques

Personne au secours attendu

Quand on frappe

Personne

 

 

 

13

 

À part toi

Seulement des mouvements et des rires

Des regards

Grimpants de lierre sur les lèvres

Immobiles

Des anguilles un peu perfides

Dans un bocal de pluie

Que je sois changé en pierre

Si l’on m’ampute de toi

 

 

Arnaud Delcorte

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Patrimages
  • : Ce blog s'intéresse à la poésie, à la littérature de l'Océan Indien, à la philosophie, aux sciences, à l'Homme et au sens de la vie.
  • Contact

Texte Libre

Je valide l'inscription de ce blog au service paperblog sous le pseudo ananda.

<img src=http://annuaire-de-voyage.com/annuaire.gif"alt=Annuaire de voyage"border="0">

Annuaire de voyage

Recherche

Archives