Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 14:41

 

Serait-ce ce coucher de soleil que tu attendais pour cueillir les grappes de bonheur qui au-dessus de ta tête sont suspendues ?

Serait-ce à ce déclin du jour que tu espérais assister avant de sombrer dans l’ivresse de l’amour ?

Serait-ce ce concert d’oiseaux au crépuscule qui t’accueille dans un paysage de jade qui te fait rêver les paupières mi-closes ?

Tout était inédit dans cette sphère où comme par magie les anges te dévoilaient leur secret mais le vrombissement d’un maudit avion de ligne rompait le silence d’une clarté vespérale qui à ta vue se perdait à l’horizon ?

                                   ***

Le courant des vagues sur ta chair lentement ondoie et s’effiloche au dernier instant de la colombe qui s’en retourne dans les volutes d’éternité.

Il est doux ce chant aux notes mystérieuses que j’écoute en ce moment où le temps me dicte ses phrasés, douces vibrations qui libèrent l’esprit de sa cohorte de fluides négatifs.

Encore et encore je voudrais m’immobiliser au bord de cette source de sérénité pour ne plus sentir le poids de cette chape existentielle.

Ô la diablesse ! il suffit l’instant cruel de votre cigarette pour que meure ce moment indicible et fragile.

A quand la chasse aux vampires ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enterrer les vieilleries qui assombrissent le décor de ma  vie pour laisser pénétrer le soleil printanier dans les  particules de mon être garrotté de part en part par les filaments de ces instants macabres aggravés par le venin d’une vipère circulant dans mon sang depuis l’aurore naissant

Ah! qu’il est loin le temps de grâce où le martyre fera place à la clémence trop longtemps espérée !

Dans le souffle du vent je guette inlassablement les prémices de la paix pour endormir mon âme assoiffée gisant sur le paillasson de l’attente dans l’antichambre de mes rêves impalpables qui surgissent dans mes nuits de cauchemars.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Maggy DE COSTER

Editions New Legend, 2002,

Diplôme et Médaille de Vermeil de l’Académie Internationale de Lutèce, mars 2004, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Patrimages
  • : Ce blog s'intéresse à la poésie, à la littérature de l'Océan Indien, à la philosophie, aux sciences, à l'Homme et au sens de la vie.
  • Contact

Texte Libre

Je valide l'inscription de ce blog au service paperblog sous le pseudo ananda.

<img src=http://annuaire-de-voyage.com/annuaire.gif"alt=Annuaire de voyage"border="0">

Annuaire de voyage

Recherche

Archives