Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 12:55

Ô arbre perdues tes rondeurs, ta beauté

Tes feuilles d’or tombées, balayées, bafouées

Subsistent des moignons de branches torturées

 

Ils se dressent, bras désemparés de doute

Devant l’église vide et la place déserte

Aux volets tenus clos sur des murs sans pitié

 

Et puis voici qu’arrive, elle aussi méprisée

La fête d’un dieu nu. Evaporée la myrrhe

Dissipé l’encens. Reste un peu d’or dérisoire

Des guirlandes, des boules aux criardes couleurs

Te déguisent, te cachent et te ridiculisent

 

Qui te tendra l’éponge rafraichissante et douce ?

Qui te verra, sorti de l’étouffante nef

Accueillir à l’air libre en ton aubier le souffle ?

Qui verra, boursouflant ton écorce meurtrie

Et la branche naissante et l’alliance nouvelle ?

 

 

 

Robert Notenboom,

in A l’embaumée des fleurs

éditions du Puits de Roulle, 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Patrimages
  • : Ce blog s'intéresse à la poésie, à la littérature de l'Océan Indien, à la philosophie, aux sciences, à l'Homme et au sens de la vie.
  • Contact

Texte Libre

Je valide l'inscription de ce blog au service paperblog sous le pseudo ananda.

<img src=http://annuaire-de-voyage.com/annuaire.gif"alt=Annuaire de voyage"border="0">

Annuaire de voyage

Recherche

Archives