Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 10:51

Les gens attachent beaucoup d’importance à ce qui n’en a pas…alors qu’ils se soucient fort peu de ce qui importe vraiment.

 

 

 

Nous ne savons pas. Nous ne faisons jamais que croire savoir.

 

 

 

On nous crie « aimons-nous les uns les autres ; partageons ! » mais c’est plus fort que nous. L’être humain a beaucoup de mal à dépasser son égoïsme. Souvent, l’étendue de sa faiblesse d’âme, de son inquiétude narcissique est telle qu’il tend toujours plus ou moins à craindre l’autre, et à le nier.

C’est la raison pour laquelle il faut apprendre à n’attendre rien des gens.

Il faut perdre l’habitude de s’illusionner d’eux – comme celle de s’illusionner de nous-mêmes. Tous, nous avons la belle parole facile, l’esprit changeant et la mémoire fragile, la mauvaise foi chevillée à l’âme. Nous aimerions tant nous voir et nous montrer aux autres sous un jour qui nous flatte ! Or, nous sommes tellement incohérents et centrés sur nous-mêmes que cette ambition prête, plutôt, à rire.

 

 

 

L’illusion du Temps, c’est le perpétuel changement du monde qui nous la donne. Ce sont les évènements en succession, placés l’un après l’autre.

 

 

Le Temps existe parce que l’Univers est un système thermodynamique et qu’en tant que tel, il est voué à l’entropie, c’est à dire au désordre, au déséquilibre croissant qui, sans cesse, rebrasse les cartes.

 

 

 

C’est sa curiosité qui donne à l’Homme l’envie, le besoin de tout expliquer. Mais peut-être cette curiosité s’assortit-elle aussi d’une angoisse…Car tout expliquer, ça signifie également tout maîtriser. Tout maîtriser d’un monde qui n’a pas été créé par nous. Qui, sans rien nous devoir, nous a précédés de 3,5 milliards d’années environ (pour ce qui est de la Terre), quand ce n’est pas de 13,5 milliards d’années environ (pour ce qui est de notre Univers).

Ce monde est là. Préexistant. Et colossal – colossalement écrasant – est son mystère. L’angoisse métaphysique vient donc s’adjoindre à la curiosité.

Trouver, fournir des explications à l’univers qui nous entoure a sans doute été l’un des tout premiers réflexes proprement humains.

 

 

 

Le mystère ! On voudrait tout à la fois le préserver et le violer.

 

 

 

Le Temps n’est autre que l’instabilité du monde.

 

 

 

Nous sommes là. Et nous voudrions comprendre ce que cela signifie.

Car la plus grande (peut-être la plus importante) part de notre histoire est muette, noyée dans les brouillards du mystère.

Nous sommes tous le résultat d’évènements, d’enchaînements de causes et d’effets dont nous ne savons presque rien. A la fois en tant qu’individus et que représentants de l’espèce humaine.

Et c’est pareil pour le monde. Il existe et nous ne savons pas comment ça s’est fait. Nous ne pouvons le reconstituer qu’en enquêtant méticuleusement, en mesurant obsessionnellement et en se creusant les méninges.

 

 

 

La lutte de l’Homme contre l’éphémère a quelque chose de pathétique.

 

 

 

Tous les jours je découvre le monde !

Car, en un sens, le monde est, c’est vrai, terriblement vieux, banal et pourtant cela ne l’empêche pas de trouver à chaque fois le moyen  de renaître totalement neuf de chaque aube, que dis-je, de chaque centième de seconde.

 

 

 

 

P. Laranco.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Patrimages
  • : Ce blog s'intéresse à la poésie, à la littérature de l'Océan Indien, à la philosophie, aux sciences, à l'Homme et au sens de la vie.
  • Contact

Texte Libre

Je valide l'inscription de ce blog au service paperblog sous le pseudo ananda.

<img src=http://annuaire-de-voyage.com/annuaire.gif"alt=Annuaire de voyage"border="0">

Annuaire de voyage

Recherche

Archives