Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 13:03

A l’aube de toutes tendresses, le soleil narquois envoie petit souffle léger. Mon pays alors s’étire, oublie bitume et béton pour s’assoupir au creux des collines.

 

 

 

Mais voilà que fatigue te fait seconde peau, se traîne en sacoches sous paupières aveuglées de densité solaire. C’est tout un travail que de t’extirper de cette moiteur.

 

 

 

Alors, oreilles au grand vent du solstice, tu guettes notes et beautés épanouies dans la torpeur : la vie palpite un moment, puis rentre dormir, portée par la lame tranchante du temps.

 

 

 

Mon pays joue à l’entrelacs des sentiers. Parfois les cache en buissonnants fourrés, les ouvre vers le vide absolu, pour aussitôt les retourner en vertes pâtures, où peuvent rouler amours fous.

 

 

 

Mon pays se décline en ondes musicales, en torpeurs d’après orage, puis dissimule son ardeur dans une nuit criblée d’étoiles. Toi regardée, rougit et pétille en bouquets de douceurs à peines suggérées.

 

 

 

Il te faut rompre, claquer la porte au nez d’un monde inhospitalier, passer le pont et sur l’autre rive construire, inlassablement, ce que la vie appelle.

 

 

 

Rêves délaissés au nord du chemin, tu ouvres la senteur du jour, semant mots et petites gouttes d’avenir en fine rosée sur les joues de l’aurore.

 

 

 

Mon pays, c’est le ciel ; porteur de rêves sur ailes déployées, doux vent déposé aux lèvres matinales, songes dans la fumée d’un café, en compagnie des anges de la mémoire.

 

 

 

Tu es signe de la vie dans l’ombre, lorsque ton chant, sous mes fenêtres, interrompt mes rêves. Et si Morphée parfois s’éloigne, c’est en laissant trace de son pas alangui, en mille voies lactées d’utopie.

 

 

 

A l’heure du rossignol, mon pays vogue en territoires de rêves, cueille bouquets de pensées, en des vallons secrets où bruissent ses sources amoureuses.

 

 

 

Mon pays a ses secrets, de plus en plus cachés sous dalles de béton, mais aussi en vallons et sentiers à fleur de roche. Il chuchote aux mésanges douces quelques paroles d’amour. Je le sais : elles viennent chaque matin m’en seriner l’histoire en petits vents tendres.

 

 

 

Xavier Lainé.

Partager cet article

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Patrimages
  • : Ce blog s'intéresse à la poésie, à la littérature de l'Océan Indien, à la philosophie, aux sciences, à l'Homme et au sens de la vie.
  • Contact

Texte Libre

Je valide l'inscription de ce blog au service paperblog sous le pseudo ananda.

<img src=http://annuaire-de-voyage.com/annuaire.gif"alt=Annuaire de voyage"border="0">

Annuaire de voyage

Recherche

Archives