Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 09:15

OGO.

 

 

Parler de frayeurs et détourner le profit

Parler de toi et enjamber les barricades lémuriennes

Du non-dit

 

 

Assis au chevet du mort dans l’immanence du brasier

Assis au sépulcral chevet

Je suis celui qui fait l’amour avant d’écrire

Quand d’autres

Je suis le Dieu d’un monde de pacotille

Quoi d’autre

 

 

La lumière sur Bruxelles et sur ta fesse

Se mêle au fiel se mêle de vent

Et le soufre lent s’écoule de tes ailes

Trop lâches

 

 

Je suis le Dieu d’un univers que j’aimerais croire parallèle

Je suis Deus ex machina à l’ensimage vaginal

Quand je fais l’amour j’invertis son nom

Et retroussant ma chair j’enserre en moi son séant

J’entrouvre la faille qui me mène au cœur

 

 

Je suis celui qui écrit mots

Celui qui crache vers sur la page grêle du manque

Du mépris

Juste pour la beauté du geste

Et l’inutilité

 

 

J’aime errer sur le papier

Et de tes ailes d’ange délinéer les contours

 

 

 

Avec un filet de salive

J’aime brasser ton corps comme une mer de véhémences

Errer sur le cierge des convoitises

Et m’enfoncer dans l’or

Vierge

 

 

Soleil au bout des doigts

Soleil grevé de solipsistes ivraies

Grave nudité d’un torse

D’un membre

Aux décalages tectoniques

 

 

Devenu seul en moi j’ouvre les yeux

Je vous observe de l’intérieur

Avec la tempérance de la terre

Des éléments

Avec autour de moi vos velléités vos ombrages

Je me couche

J’entrouvre la faille qui me mène

Au cœur de vous

 

 

 

 

 

 

 

Arnaud Delcorte.

in Ogo, L'Harmattan, 2012

 

 

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 14:05

Le crépuscule faisait le gros dos ; ronflait fort en roulements parsemés d’éclairs. En dedans se déclinaient doux mots sous une lune ronde et complice.

 

 

 

 

Parfois, mon pays fronce le front, grogne de ses gorges étroites, mais toujours laisse filtrer, entre deux cimes, un petit rayon de lumière, comme un espoir discret.

 

 

 

Une lune hilare berçait la nuit ; entre deux étoile se balançaient mes rêves, semant ici et là leurs mots en poussières de lumière, sur les fronts endormis.

 

 

 

Alors je rejoins ma tribu, celle qui chante à cœur libre dans le vent qui effleure les crêtes, celle qui danse sous l’œil attendri des étoiles, puis rentre au matin chargé d’histoires, de notre histoire.

 

 

 

Entre deux portées j’ai déposé l’ombre des mots, puis caché la clef pour que pays veille sur elle, avec grand vent dans les herbes sèches.

 

 

 

En nul lieu mieux qu’assis sur une dentelle de roc, à contempler fond de vallées laborieuses, n’est possible l’inspiration.

 

 

 

Xavier Lainé.

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 11:32

NINO-1e-anniversaire-01092012-092.JPG

NINO-1e-anniversaire-01092012-093.JPG

NINO-1e-anniversaire-01092012-094.JPG

NINO-1e-anniversaire-01092012-095.JPG

NINO-1e-anniversaire-01092012-096.JPG

NINO-1e-anniversaire-01092012-097.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : P. Laranco.

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 10:45

 

 
A vos agendas!!! 
Après une longue pause estivale, GEOMUSE
fait sa rentrée !
Nous vous attendons nombreux et toujours
aussi curieux dans nos quartiers habituels
mais aussi en "hors-les-murs".

 

23 SEPTEMBRE
 / 
 CONTRADANZA XXL 
 
Avec l'orchestre Splendor Tango Club, bal et initiation
 
Au coeur de la première coopérative ouvrière de Paris...
Le "grand bal avec orchestre", 500 m2 de parquet et vue sur tout Paris.
Un espace dédié au tango qui s'écoute et qui se danse
(initiation au Tango à 17h00), avec découverte littéraire, vidéo, petite
boutique, empanadas... et bonne humeur !
 
Le Loft : 21 rue Boyer, 75020 Paris

 
Et aussi :
-le 14 octobre au Bataclan dans le cadre du Festival
d'Ile de France
-22 octobre concert unique du Cuarteto Cedron
au Club
-le 11 novembre soirée spéciale Manana au Loft
-le 9 décembre au Loft
30 SEPTEMBRE / BAL CREOLE
Escapade du côté des traditions noires de Colombie avec le 
BAL CRIOLLO d'ANTONIO RIVAS et son accordéon voyageur
PAF 10 €

Dans le cadre du Festival CréAlisation et en partenariat avec
KOSMOCOLLECTIF

Projection de films :
 
Club et Halle aux oliviers : 19 rue Boyer, 75020 Paris

Et aussi :
-le 16 décembre à la Halle aux Olivier "Chante Nwel"
CONCERTS EROL 
 

 

 
Chant, transe et prise de possession de l’espace-temps,
le corps et les chants d’Erol sur scène déplacent de fait
les séparations codifiées entre musique et chorégraphie
en un spectacle complet. 
Sa nouvelle formation appelle les esprits d’Haïti, royaume
du "réel merveilleux" cher à Malraux, en une version transgressée
et radicale.
Un bal sous forme de fête, où les incantations Vaudoues
s'arriment aux contredanses et menuets en une poésie sexy,
puissante et polyglotte.
 
  • Le 1/09/2012 : Festival Farniente, Saint-Nazaire avec  Erol Josué 

(Chant-Danse)Jean-François Pauvros (Guitares) 

Frank Nelson (Basse), Roger Raspail (Percussions), Pascal Pallisco (Accordéon) http://www.farniente-festival.org/

Farniente-Festival.html

 

  • Le 28/09/2012 : Centre Culturel Canadien en partenariat avec

le Service Culturel de l'Ambassade d'Haïti, création inédite

"Le vaudou gentilhomme" en trio avec Amos Coulanges (guitare)

et Claude Saturne (percussions)

ET AUSSI :
  • Le 16/11/2012  : Les Arcades, Faches Thumesnil (Lille)
  • Le 14/11/2012 : Festival Eclats d'Email, Limoges

(avec Jazz Racine Haïti)

  • Le 8/12/2012  : Africolor, MC93 Bobigny
  • Le 14 et 15/12/2012  : No Border Festival, Le Quartz, Brest
    extraits de documentaires

    Une création produite par Géomuse et co-produite dans le cadre d'une résidence
    de création par le Chantier, Correns
    Un projet soutenu par :

     
     
    Outre ses salons de musique mensuels parisiens, Géomuse fédère des «Hors-les-murs» et les activités
    d’artistes dont la création interroge des formes originales de migrations africaines:
    EROL (Haïti), Max Cilla, du Tango et du Malambo argentin, notamment.
     
    CONTACT
    GEOMUSE - 11 Bd de Belleville, 75011 Paris
     Tel : +33 (0)1 45 70 89 19 - (0)6 81 79 26 44
     
     
     

     
     
    Repost 0
    Published by ANANDA.
    commenter cet article
    13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 18:10

    http://www.lemauricien.com/article/ananda-devi-ecrivain%C2%A0-%C2%AB%C2%A0il-y-scission-moi-meme%C2%A0-mes-livres-j%E2%80%99ose-tout%C2%A0%C2%BB

     

     

    Repost 0
    Published by ANANDA.
    commenter cet article
    13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 12:38


    Il y a ces moments étranges où j’ai besoin de bruits où ils me font sourire

     

     

     

     

     


    Seul leur est défendu d’empêcher d’entendre les pas ceux qu’on attend ceux qu’on n’attend pas ces pas qui ne sont pas du bruit

     

     

     

     

     


    On appartient au silence quand on appartient à la paix

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    France Burghelle-Rey.

    Le 13 septembre 2012

    Repost 0
    Published by ANANDA.
    commenter cet article
    13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 11:44

     

    30

     

     

     

     

     

     

     


    Je suis de retour dans mon appartement. Bilan bien misérable au bout d’une journée. J’ai eu droit a plusieurs théorèmes à propos de ma maladie mais aucun n’a été en mesure de me convaincre. Celui de monsieur le psychanalyste est franchement ridicule ( comment peut-on ainsi associer la partie la moins glorieuse de mon anatomie à mes déboires ? ) et d’ailleurs il m’a donné envie de lui flanquer la raclée de sa vie. Celui de monsieur le longaniste au fond n’est pas sans charme, cette histoire de mauvai zair qui  aurait pénètré dans mes cheveux puis dans mon crâne n’est pas pour me déplaire si ce n’est qu’ elle est complètement fantaisiste et qu’elle pue l’arnaque a treize kilomètres. Quant a Monsieur D. , son théorème est vraiment percutant mais il faut y voir une exégèse sur l’état de la connerie dans mon pays bien plutôt qu’une analyse réelle de mon problème. Il m’a cependant tout de même permis de réfléchir à de nombreux problèmes, ce dont je ne peux, au passage, que le remercier.

    Le rire s’est calmé pourtant il reviendra bientôt a l’assaut. Ce n’est qu’une question de temps, je le sais.

    Mais je veux cesser de réfléchir, maintenant. Je suis épuisé, à bout. Il faut absolument que je dorme.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Umar Timol

    (à suivre).

    Repost 0
    Published by ANANDA.
    commenter cet article
    13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 10:31

    Vendredi 14 septembre 2012 au dimanche 16 septembre 2012

    Stand Survie Paris et CADTM à la Fête de l’Humanité

    La Courneuve - Parc De La Courneuve

    Fête de L’Humanité 2012

    Stand Survie et CADTM au Village du monde, croisement Che Guevara – Ho Chi Minh

    CADTM :

    - "Extractivisme et dette", sud et nord" avec Nicolas Sersiron du du CADTM

    (? vendredi 17h)

    - "Femmes et dettes" avec Fanny Baldellou et Françoise Wasservogel du CADTM

    (? samedi)

    - "Tunisie / Europe" avec Nessim Jaziri du Collectif ACET (Auditons les Créances Européennes envers la Tunisie)

    (? dimanche)

    Survie :

    - "Législatives au Togo et fin de la dictature togolaise" avec le Collectif Sauvons le Togo

    (? vers 16h30-17h le samedi, à synchroniser avec la Plateforme Panafricaine, ? dans leur stand)

    - "Gabon : un pays d’Afrique centrale peut-il sortir de la dictature ?", avec Marc Ona du Collectif Cà suffit comme cà !, Publiez-ce-que-vous-Payez Gabon et Braun Forest, Georges Mpaga du Collectif Cà suffit comme cà !, PCQVP Gabon et du Réseau des organisations libres de la Société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG) et Bruno Ondo du Collectif Cà suffit comme cà ! à Paris.

    (? vers 15h-15h30 le samedi)

    - "Quelle opportunité de changement de la politique française en Afrique ?" avec le Collectif de Solidarité avec les Luttes Sociales et Politiques, et d’autres invités

    (? vers 15h30 le dimanche, à synchroniser avec la Plateforme Panafricaine, dans stand Survie + Cadtm)

    - "Quelles solutions pour le Mali ?" avec sous-réserves Me Amadou Tiéoulé Diarra, Ligue malienne pour la justice, le développement et les droits humains (LJDH), Avocat, Professeur. Histoire du droit et des Institutions, Bamako

    (? le dimanche)

    *

    Plus d’infos : http://fete.humanite.fr/

    Repost 0
    Published by ANANDA.
    commenter cet article
    12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 14:23


     

    Le 12 septembre 2012, Leonard Peltier, amérindien Lakota Sioux/Anishinabe, membre de l’American Indian Movement (AIM) fêtera derrière les barreaux de sa cellule son 68e anniversaire. Il est actuellement dans sa 37e année d’incarcération pour un crime qu’il n’a pas commis (cf. http://www.csia-nitassinan.org/spip...).

    Le Groupe de soutien à Leonard Peltier en France vous invite a briser les murs de sa prison en lui envoyant des lettres et des cartes postales pour son anniversaire afin de le soutenir dans son combat pour la liberté et pour le respect des droits des peuples autochtones.

    Voici son adresse : 
    LEONARD PELTIER
    #89637-132
    USP Coleman I
    U.S. Penitentiary
    P.O. BOX 1033
    COLEMAN, FL 33521, USA

     [PARIS] Nous vous invitons également, ce 12 septembre 2012, à venir exprimer votre soutien à Leonard Peltier et Mumia Abu Jamal au rassemblement hebdomadaire de solidarité avec ces deux prisonniers politiques emblématiques, qui se déroulera comme chaque mercredis, de 18h à 20h, à Paris, Place de la Concorde (à l’angle de la rue de Rivoli et du Jardin des Tuileries, devant l’ancien Consulat des USA et non loin de l’Ambassade des États-Unis).

    --------------------------------------------------------------------------------------------

    Premier cadeau pour Leonard Peltier, le rapporteur special de l'ONU, James Anaya recommande la grace presidentielle pour Leonard Peltier dans le cadre de la reconciliation avec les nations amerindiennes

    Un des premiers cadeaux pour Leonard Peltier, cette année pour son anniversaire, vient du Rapporteur spécial des Nations unies sur les libertés fondamentales et les droits Humains des peuples autochtones, M. James Anaya, qui a rendu aujourd’hui son rapport sur sa visite in situ aux USA. Document qu’il va présenter officiellement devant la communauté internationale mardi prochain à la session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, à Genève. Dans les recommandations de son rapport, James Anaya mentionne que la grâce présidentielle pour Leonard Peltier fait partie du chemin pour la réconciliation entre le gouvernement américain et les Nations amérindiennes.

    Pour consulter son rapport en anglais : http://www.ohchr.org/Documents/HRBo...

    Un soutien important pour espérer une rapide grâce présidentielle de la part du président Obama...

    Signez la pétition en ligne pour la libération de Leonard Peltier sur Avaaz.org : http://www.csia-nitassinan.org/spip...

    Groupe de Soutien à Leonard Peltier - LPSG-France


    « Amnesty International considère Peltier comme un prisonnier politique dont les recours pour obtenir une réparation légale ont tous été épuisés. Le gouvernement des États-Unis a rejeté à plusieurs reprises les demandes d’un réexamen officiel. Amnesty International reconnait qu’un nouveau procès n’est plus une option possible et est convaincu que Peltier devrait être libéré immédiatement et sans condition. » - Déclaration faite par Amnesty International le 16 avril 1999, à Minneapolis (Minnesota - USA)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Groupe de Soutien à Leonard Peltier - LPSG-France
    c/o Comité de Solidarité avec les Indiens des Amériques - CSIA
    21ter Rue Voltaire, F-75011 - France
    Téléphone : +33 (0)1 43 73 05 80 - Fax : +33 (0)1 43 72 15 77 (attn CSIA/LPSG-France)
    Email : freepeltier@no-log.org

     

     

     

     

     

     

     

     

    Leonard Peltier Defense Offense Committee (LPDOC) - PO Box 7488 Fargo, ND 58106, USA - Tél : 701/235-2206 - E-mail : contact@whoisleonardpeltier.info

    Web : www.whoisleonardpeltier.info

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    publié le 11/09/2012 par Freepeltier

    Repost 0
    Published by ANANDA.
    commenter cet article
    12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 10:17


    29

     

     

     

     

     

     

     


    Il était maintenant temps de se rendre chez le longaniste. Je dois d’abord préciser que si je suis un rationaliste, je ne le suis peut-être pas dans le sens où on l’entend communément. Je crois qu’il y a un monde au-delà de la réalité immédiate et qu’on peut y accéder grâce a une discipline spirituelle. Si je crois en la raison pure, en sa faculté d’ expliquer le monde, il n’en reste pas moins, à mes yeux, qu’il existe des choses qui relèvent de l’invisible, du mystère.

    Mais que dis-je ? Ce que je viens d’écrire n’a bien sûr strictement aucun sens !

    C’est cette fichue veine narcissique qui se remet à pulser dans mon crâne et qui m’incite subitement à coucher sur la page n’importe quoi.

    Revenons donc à notre longaniste. J’ai longuement réfléchi avant de céder à cette tentation. Je sais pertinemment qu’un tel individu ne pourra pas m’aider. Ma maladie peut s’expliquer de façon tout à fait rationnelle et ce n’est certainement pas un adepte de la sorcellerie ni d’autres sornettes de la même eau qui sera en mesure de me guérir.

    Mais voilà…je suis au désespoir. Ce rire est en train de me détruire et je me dois de tout essayer.

    Voici donc que je me retrouve chez le longaniste en début de soirée. Un mot au préalable à propos du décor. Je m’attendais en toute franchise à atterrir dans un lieu lugubre, dans une espèce de vieille bicoque, avec des  tas de crânes dispersés au sol, des assistants aux yeux rouges et de sourds grincements indiquant la présence de djinns, d’esprits ou du fantôme Casper. Mais rien de tout ça, je me suis retrouvé, bien au contraire, dans une maison bon chic bon genre, tout ce qu’il y a de plus convenable, cela sentait même la classe moyenne bien respectable. Un jeune homme, qui ne portait pas de turban ni n’arborait de dents de vampire m’invita calmement à entrer dans la salle de consultation.

    Le longaniste, qui n’avait lui non plus ni boule de cristal, ni coq à ses côtés me posa quelques rapides questions. Puis, bille en tête, il me proposa son diagnostic (  c’était le troisième de la journée ! ) lequel se révéla, d’emblée, totalement débile. Jugez : il m’expliqua que j’étais la victime d’ un mauvai zair qui, sournoisement, avait pénétré dans mon crâne par la racine de mes cheveux et qu’il s’y était pris la nuit car c’est à cette heure que ces entités agissent ! Ce mauvai zair donc depuis lors vivotait à l’intérieur de mon crâne, il me possédait en quelque sorte, et c’était  bien évidemment lui et personne d’autre qui m’incitait, fort malignement, à rire. Il m’avait choisi parce que d’une part je n’étais pas au bon endroit au bon moment et d’autre part parce qu’un mauvai zoeil me guettait et voulait me nuire. Il était à peu près certain que c’était le coup d’un mauvai zoeil. Probablement des gens qui jalousaient ma réussite, ma beauté, sans compter mon charme ( bon, j’en conviens, ça c’est moi qui l’ajoute mais c’est ce que le longaniste a laissé filtrer, entre les lignes, du moins à ce qu’il m’a paru ) et qui m’en voulaient à mort. Ces maudites gens s’étaient sûrement rendus chez un longaniste très puissant pour lui demander d’invoquer quelque mauvai zair afin qu’il me possède. Mais pour quelles raisons donc passer par la racine de mes cheveux ? N’existait-il pas de méthode plus subtile et plus élégante ? Entrer, par exemple, par ma bouche alors que je suis en train de manger ? Pourquoi, je le répète, aller passer par la racine des cheveux ? Doctement, le longaniste, lorsque je lui posais la question, m’expliqua qu’il était nécessaire, pour mieux comprendre, de bien connaître les psychologie et physiologie du mauzai zair. C’est comme cela, ce dernier a été conçu pour passer par la racine des cheveux, parce qu’il en va de son bien être, non seulement il n’est pas capable de procéder autrement,  mais par ailleurs il y va aussi de son efficacité, laquelle se trouve décuplée par le fait qu’il s’en prend à un organe clé, en l’occurrence, le cerveau. Car c’est après tout bien dans le cerveau que prend naissance le rire, il serait complètement idiot , par exemple, d’entrer par le cœur qui contrairement à ce qu’on croit n’est en tout et pour tout  qu’un muscle, non, c’est dans le cerveau et uniquement dans le cerveau, m’expliqua le longaniste, que se décide le rire ou pas. Comme quoi le longaniste, en plus d’être sorcier, était aussi médecin ! Il ajouta là-dessus, sur un ton catégorique, qu’il était tout à fait envisageable de se débarrasser de ce mauvai zair mais que, pour en arriver à un tel résultat, il nous faudrait travailler dur . On avait en effet là affaire à un mauzai air féroce et celui-ci s’était incrusté dans une partie totalement inconnue de mon cerveau. Mais on y arriverait, avec la modique somme de 20 000 roupies ! Je suis loin d’être pingre, ainsi ai-je offert à Kémina, par exemple, pour son anniversaire, un téléphone portable qui m’a coûté la coquette somme de 2000 roupies ; comme tout un chacun, je dépense à tout va, et il m’arrive même souvent de m’acheter de belles chemises  et de magnifiques jeans. Je précise quand même au passage que je les achète dans les rues de Port-Louis à l’étal de marchands ambulants ( qui, cependant, demeurent souvent au même endroit ) parce qu’ils y coûtent moins cher. Avisant mon visage qui transpirait le scepticisme et le manque d’enthousiasme, le longaniste abaissa immédiatement le prix à 15 000 roupies. Mais le scepticisme céda la place, très vite, a un début de fou rire, suscité par le fait que, franchement, cet homme me prenait pour un bel imbécile : un mauvai zair qui se glisse en vous  par la racine des cheveux et puis quoi encore !! Me prenait-il pour un extra-terrestre ou pour un cousin du Neandertal ? Cela ne traîna pas : pour ne pas riquer d’ y céder ( au fou rire, veux-je dire ) je sautai du fauteuil séance tenante et ni plus ni moins pris mes jambes à mon cou sans oublier, tout de même, de lui desservir, au passage,  et assez vigoureusement, ses quatre vérités, na pa touche mo kass ! Le malheureux longaniste, du coup, resta pétrifié sur place . Ce qui n’empêche que je le vis prendre le temps de murmurer quelques mots, sans doute une formule magique visant à ce que le mauvai zair pénètre encore plus loin, plus profond dans les confins de mon cerveau. Quelle rigolade !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Umar Timol

    (à suivre)

    Repost 0
    Published by ANANDA.
    commenter cet article

    Présentation

    • : Le blog de Patrimages
    • : Ce blog s'intéresse à la poésie, à la littérature de l'Océan Indien, à la philosophie, aux sciences, à l'Homme et au sens de la vie.
    • Contact

    Texte Libre

    Je valide l'inscription de ce blog au service paperblog sous le pseudo ananda.

    <img src=http://annuaire-de-voyage.com/annuaire.gif"alt=Annuaire de voyage"border="0">

    Annuaire de voyage

    Recherche

    Archives