Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 10:42

Bonjour, Bom dia, Hello, Salama
(English version below)


Ce mois ci nous vous proposons un tour de quelques îles enchantées ! Notre nouveau film L'OPERA DU BOUT DU MONDE en avant première à l'île de Groix, nos livres au salon du livre insulaire à Ouessant, et un concert de Mahaleo à Madagascar., On profite aussi pour vous annoncer les journées de Madagascar à l'UNESCO , à Paris (en Île de France..) à la rentrée. Nos nouveautés coté boutique et un petit cadeau "Voan-adala" en exlusivité. 
  



projection exceptionnelle en avant-première du film 
L'OPERA DU BOUT DU MONDE de Marie-Clémence & Cesar Paes
Un road movie historique dans les coulisses de l'opéra Maraina pour découvrir en musique l'histoire des premiers habitants des îles de l'Océan Indien.  


Vendredi 24 Août à 11h du matin à Groix.

Festival International du Film Insulaire

Cinéma des Familles - Le Bourg - Ile de Groix
plus d'info http://www.filminsulaire.com/2012/acces-hebergement/

La projection sera suivie d'une rencontre avec Marie-Clémence et Cesar Paes et de certains protagonistes du film... - " Venez nombreux, l'île est paradisiaque et c'est tout simplement notre festival préféré! " (Cesar Paes)
  
Dans le cadre du festival, vous pourrez également admirer une exposition de Benjamin Flao, l'illustrateur qui a créé la superbe affiche de 
notre film.  Il y exposera les planches originales de sa nouvelle BD "Kilalana song", située dans l’ ­archipel de Lamu au Kenya. (éditions Futuropolis). Selon le magazine Beaux Arts de juillet 2012 : "Ça faisait longtemps qu'on attendait l'héritier d'Hugo Pratt en bande dessinée. On l'a peut-être trouvé en la personne de Benjamin Flao..."

bande-annonce et infos sur le site du film www.operaduboutdumonde.com 
ou la page facebook www.facebook.com/LOperaDuBoutDuMonde





Une autre île bretonne pour les plus littéraires !

les deux premiers livres édités par Laterit concourent pour le Prix du Livre Insulaire 2012 à Ouessant !

Transes, divagations et délire 
de Latimer Rangers, dans la catégorie Poésie.

Mahaleo, 40 ans d'histoire de Madagascarentretiens avec Fanny Pigeaud, dans la catégorie Essais.


au Salon International du Livre insulaire qui se tient du 17 au 21 Août 
dans l'île d'Ouessant
Le salon est gratuit et ouvert à tous, profitez en pour faire une escale...
http://www.livre-insulaire.fr



et pour ceux qui sont dans notre Grande île !

concert du groupe MAHALEO

Mercredi 15 Août à 14h : concert à Tana, Antsahamanitra 

Mahaleo en concert le Mercredi 15 Août 2012 à 14h. Les tickets sont disponibles au Super Music Analakely et Media Consulting Ankorondrano. Billet simple : 6.000 Ar - Réservation : 10.000 Ar. Contact : Tél. 22 361 92




 
http://www.boutique.laterit.fr/product.php?id_product=189
LE GIZAVO NOUVEAU EST ARRIVE : ATTENTION CHEF-D’ŒUVRE !!
Contient des saphirs et d'autres perles précieuses !!!

son nouvel album ILAKAKE est disponible en avant-première dans notre boutique en exclusivité !
(il ne sera disponible ailleurs qu'en septembre)

écoutez des extraits dans la boutique et soyez les premiers à l'écouter chez vous !
plus d'info et acheter >

POUR INFO : Depuis l'effondrement de l'économie musicale et la disparition de nombreuses maisons de disques, la plupart des CDs que nous distribuons sont des auto-productions des musiciens eux-mêmes, qui nous les déposent en direct. En achetant un cd chez nous, vous avez votre musique dans la meilleure qualité possible et c'est une bonne façon de soutenir votre artiste préféré.

parmi les autres nouveautés : Taholy le CD de Mikea, le CD Ty Ndaty de Namavao & Marina, le CD AnyAminay... d'Hanitra
 ainsi qu'un livre sur la culture Antandroy, Boke Arofotose par Monja Mahafay.
http://www.boutique.laterit.fr/product.php?id_product=185




A la Rentrée : Les journées de Madagascar à l'UNESCO en partenariat avec Laterit, auront lieu du 20 au 22 Septembre 2012. 
Cette année, elles auront pour thème "Les Malgaches, peuple artiste". Au programme : expositions, tables-rondes, et un concert GRATUIT!

Madagascar All Stars en concert le 21 Septembre à 18h30 - c'est gratuit mais il vaut mieux réserver dès maintenant.
Plus d'info http://www.madagascar-unesco.com/jmu

Madagascar All Stars est formé par : Régis Gizavo, Eric Manana, Dama de Mahaleo, Justin Vali, Fenoamby et Olombelo Ricky.

VOAN-DALANA (graine de voyage) : En attendant le concert, nous vous offrons une video exclusive de l'enregistrement du CD MASOALA des Madagascar All Stars à Tana, à découvrir sur notre chaîne Youtube. 

http://www.youtube.com/watch?v=34WXVpfNSyk&feature=plcp




Nous vous souhaitons un bel été

Cordialement,
l'équipe de Laterit




 
Let's have a tour from Indian Ocean Islands to Brittany ! Our new film an OPERA from the Indian ocean will premiere in Groix Island . Our books in Ouessant book fair, and a concert of Mahaleo in Antananarivo., Soon we will be present at Madagascar days at the UNESCO , in Paris, with a concert of Madagascar All Stars concert . Many new releases in our shop and a special gift "Voan-adala" : an exclusive video to give you the flavour of this event . . 
  



http://a7.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/486927_493146327381478_18969673_n.jpg

Special premiere screening of our new film 

AN OPERA FROM THE INDIAN OCEAN by Marie-Clémence & Cesar Paes
 
Our new feature musical documentary; From la Reunion and Madagascar to Paris,
discover the story of the relationships between Europeans and Malagasy, in the Indian Ocean
.

Friday AUgust 24  à 11 AM in Groix. 

Festival International du Film Insulaire

Cinéma des Familles - Le Bourg - Ile de Groix
plus d'info http://www.filminsulaire.com/2012/acces-hebergement/

you can read the post  of Tue Steen Muller on his blog :http://www.filmkommentaren.dk/blog/blogpost/2077/

Screening followed by a Q&A with Marie-Clémence et Cesar Paes and some caracters of the film... - " come and discover, the island is a paradise with almost no cars and it is just our favorite festival ! " (Cesar Paes)
  
During the festival there will be an exhibition of Benjamin Flao, who has created the poster of our film . He will show original copies of his Comic-Book
 "Kilalana song", that takes place in Lamu, Kenya. (éditions Futuropolis). According to  Beaux Arts magazine in july  2012 : "Benjamin Flao is probably the successor of Hugo Pratt ..."

trailers and more informations http://operaduboutdumonde.com/index_en.html 
  facebook page http://www.facebook.com/AnOperaFromTheIndianOcean










On an other island in Brittany, 
Ouessant ,  there is a bookfair for the authors and publishers from islands of the world!

The first two books published by Laterit are in competition for the Prix du Livre Insulaire 2012 !

Transes, divagations et délire by 
Latimer Rangers, in Poetry

Mahaleo, 40 ans d'histoire de Madagascar, (Mahaleo 40 years of history in Madagascar) in  Essay category.


From August 17th until 21 in 
Ouessant 
one of the most beautiful islands of Brittany http://www.livre-insulaire.fr



For those who live in our big island Madagascar  !

the group MAHALEO concert 

Wednesday August15th 2 pm : concert in  Antsahamanitra 

. Les tickets at  Super Music Analakely et Media Consulting Ankorondrano. 
 6.000 Ar - Réservation : 10.000 Ar. Contact : Tél. 22 361 92




 

The New GIZAVO record has arrived  : it is a masterpiece !!
it contains saphirs and other gems !

His new album will be released everywhere in september but you can get it in before hand and listen to excerpts in our shop online. 

more information and buy here

For your information, since the collapse of the music economy, and the end of many labels , the artists do produce their records themselves . Most of the record we distribute in our shop online are self produced by the musicians . When you by here, it is the best quality available of their music and a very efficient way to support your favourite artists.



selection of new releases  Taholy by  Mikea,  Ty Ndaty by Namavao & Marina, le Any Aminay... by 'Hanitra
 Also a book on Antandroy culture , deep south of Madagascar, Boke Arofotose byMonja Mahafay.






http://www.boutique.laterit.fr/img/p/16-64-thickbox.jpg
Laterit 
is partner of the next "Madagascar Days at the UNESCO"  from 20th  to 22d September 2012. 
 The theme of this year : "Malagasy, people and artists". program : Exhibition, conferences, and a free concert !

Madagascar All Stars concert on friday 21st September 6:30 pm- It is free so better to book now . 
Plus d'info http://www.madagascar-unesco.com/jmu

the Madagascar All Stars are : Régis Gizavo, Eric Manana, Dama (Mahaleo), Justin Vali, Fenoamby and Olombelo Ricky.





VOAN-DALANA (journey seeds) : here is a special gift for you to discover the music and these artists, in studio while recording  
Masoala , in Antananarivo.  The song talks about the deforestation of Masoala forest, in the north-east of Madagascar.

http://www.youtube.com/watch?v=34WXVpfNSyk&feature=plcp

https://www.facebook.com/laterit.productions







Have a nice summer

Best regards,
the Laterit team


-- 
Laterit productions
9 rue de terre-Neuve 75020 Paris
Tel : +33 (0)1 43 72 74 72
E-mail : laterit@laterit.fr

 

 

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 10:37

 

TIRAGE AUX SORTILÈGES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Juste le temps

Pour saisir l’allure du soleil

Au repos-éclair du temps

Las d’expirer en sauvage

Ses supplices pitoyables

 

 

 


 

J’ai dessoudé mes regards

Du visage hérissé de la terre

 

 

 


 

Pour une fois fissurée

Mon audace s’est débattue à se désencrasser

De son état de machine à ruiner le sol

 

 

 


 

Damnation ! Horreur ! Damnation !

La fugace convoitise

De la liberté inconditionnelle

A suscité les pires maléfices

Dans l’esprit oppresseur

 

 

 


 

Disent-ils en farfouillant

Leur répertoire d’ignobles meurtrissures

Que faut-il donc pour que l’asservi insolent

Rachète son avanie ?

 

 

 


 

Une douce extinction de l’âme

Sous l’hargneuse pénétration de nos dards

Entre ses entrailles ?

 

 

 


 

Non non plutôt pendons-le

Jusqu’à ce que son sang étrangle son souffle

Et son corps nous l’offrirons en aumône

Aux vautours et aux condors affamés

 

 

 


 

Les fatalités tombaient

Sur le lit de la nuit

Comme une horde de pleutres

Et même le ciel semblait sombrer

Sous la gravité de leurs répercussions

 

 

 


 

Quand passera l’averse infernale

Si dans ma cage chante encore

Même à voix de trépas

Un petit cœur  souffre-martyr

Je ferai le serment désormais

De faire du visage de la terre

Un marchepied à mon côté humain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Collinx MONDESIR

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 10:07

 

 

      1.

 

Kémina me parle de sa vie. Je l’écoute à peine. Elle me ressasse tous les jours la même histoire. Je l’aime bien pourtant. Mais je crois qu’elle ne veut pas s’en sortir. Elle se complaît dans la souffrance. Sans doute parce que cela donne un sens à sa vie. Ou peut-être que je suis méchant. Enfin je ne sais plus. J’aimais avant être le confident de toutes ces dames. Depuis de l’eau (et le rire, mais un rire garguantesque, un rire comme une tornade, comme un fleuve) ont coulé sous les ponts. Leurs confidences suscitent le plus profond ennui. Mais je l’écoute quand même. Où en sommes-nous ? Elle me parle pour la énième fois de ses déboires amoureux. Elle aime untel qui ne l’aime pas ou peut-être qui l’aime mais elle n’est pas tout à fait sûre. C’est loin d’être un drame quand on considère que mademoiselle a vingt ans, mais à cet âge tout est toujours dramatique. Je ne sais plus quoi lui dire. Je me contente de murmurer des hmm très polis. Au fond il lui importe peu que je l’écoute ou pas. Elle a tout simplement envie de parler. Elle me demande toutes les dix minutes de lui suggérer des conseils.  A vrai dire, il n’y a en tout et pour tout que deux options, rompre ou ne pas rompre. Tout est simple, bien plus simple qu’on ne le croit. Mademoiselle veut se morfondre dans sa mélasse amoureuse et elle ne veut pas entendre parler de mon théorème. Elle croit être une héroïne romantique. Parfois des pensées parasitaires s’immiscent ainsi dans ma tête. Une héroïne romantique, quelle belle blague. Je suis sur le point de pouffer de rire. Ce foutu rire dont je n’arrive pas à me débarrasser. Ce rire qui est sur le point de ruiner ma merveilleuse petite vie. Mais j’arrive à me retenir. Elle va croire que je suis fou ou que je ne la prends pas au sérieux et elle va se mettre à pleurer.  Et je ne suis pas homme à faire pleurer des demoiselles. Et bientôt elle cesse de parler. Elle n’en peut plus. Je souffre trop. Tu es bien le seul à me comprendre. Puis, comme je m’y attendais, elle me dit les mots qui me réconcilient avec cet exercice quotidien, tu es un chou, un véritable chou. Ce mot a le pouvoir de rompre la monotonie, je suis un chou et mon cœur bat la chamade,  je suis un chou et je me sens bien, je suis un chou et je suis un héros, je suis un chou, un chou, un véritable chou.

Mais le chou souffle. Il ne peut pas s’arrêter de rire.

On se reverra demain. Je t’appelle ce soir. Bises. Bisous. Tu es trop chou.

 

2.

 

Chou. C’est sans doute un mot ou un légume qui me convient parfaitement. Je suis doux, gentil et sympathique. Je ne me mêle pas des affaires des autres. Je garde mes opinions les plus radicales dans un coin perdu de ma tête. Je suis d’une extrême politesse. J’aime l’art, le cinéma et la musique. Je suis un sportif de très bas niveau mais sportif quand même. Je respecte la religion, l’état, les droits des animaux et des femmes, j’évite les conflits, j’aide les pauvres et je donne de l’argent aux orphelins. On considère que ma conversation est intéressante d’autant plus que je parle peu. Les hommes me trouvent cool et les femmes adorable. Je suis un fils modèle, j’ai fait de brillantes études, je suis haut fonctionnaire (dans un lieu de bassesse je précise), je ne bois pas, je ne fume pas, je regarde la télé mais jamais plus de deux heures et trois minutes pas jour. Mes fréquentations ne sont guère mauvaises, essentiellement des artistes qui crient à la révolution mais qui rêvent d’une révolution qui se ferait dans le confort de leur sofa. Je suis donc un véritable chou. Il faudrait peut-être m’attribuer un prix international, le prix du chou de l’année.

Ou du siècle. Carrément.

Or il y a un problème. Depuis peu je déraille. Cela ne va plus. J’ai envie de rire sans raison et en toutes circonstances. On peut considérer que c’est un problème sans importance, après tout rien ne nous interdit,  du moins dans le cadre de notre démocratie molle, de rire. On nous encourage, au contraire, à rire. On nous dit que le rire est le remède a tous les problèmes, le cholestérol, l’hypertension, la démence et peut-être même la connerie. Mais mon rire est imprévisible, je n’arrive pas à le contrôler et il survient souvent de façon inattendue. Comme hier, par exemple, alors que la pauvre Kémina me parlait des frasques de son cœur. Et cela évidemment suscite des problèmes, mon patron a beau être un minable, je ne veux pas rire à sa figure et je ne veux surtout pas qu’on croie que je suis fou.  Mais c’est franchement incontrôlable. Et cela me prend, si on peut dire, à la gorge très tôt, dès que je me réveille, j’éclate de rire, ensuite lors du petit déjeuner, je pouffe de rire, au travail je réeclate de rire et bis repetita, bis repetita.

Je n’y comprends plus rien.

Est-ce une maladie ? Je n’ose trop en parler à mes amis. J’ai failli aller chez un médecin mais qu’est-ce que je lui aurais dit, docteur je ne suis pas fou mais j’ai des crises de fou rire ?

Il ne s’agit pas bien sûr de dramatiser.

Il est aujourd’hui dans le monde des problèmes plus conséquents, Liverpool F.C n’a pas gagné le championnat depuis plus d’une vingtaine d’années et mon actrice préférée, que la pudeur m’interdit de nommer, n’est pas très jolie sans maquillage.

 

 

 

 

 

3.

 

Prenons un exemple. Hier je me suis rendu à Ebène.

Pour ceux qui ne résident pas dans notre île paradis, Ebène est le lieu de notre nouvelle cybercité, en d’autres mots, la ville informatique du futur. J’ose croire que ma définition est bonne mais je ne suis pas doué pour ce qui est des définitions. Cybercité me semble, par ailleurs, grandiose. Mais il est vrai qu’à Maurice on a un talent assez particulier, qui est celui de s’inventer des titres grandiloquents, on ne compte plus le nombre de managers, de consultants ou d’experts. Le Mauricien se prend généralement très au sérieux, le monde le prend moins au sérieux mais il ne s’en soucie guère. 

On dira que l’ironie n’est pas son fort.

J’étais donc hier à Ebène et voilà que j’éclate de rire. Un rire tout à fait spectaculaire, qui mérite, à mon avis très modeste, de figurer dans le livre Guinness des records. Au fait, c’est une maison particulièrement laide qui a suscité mon rire. Une véritable monstruosité rose à mi-chemin entre le barbe à papa et un gâteau d’anniversaire pour un enfant débile.

Mais qu’est-ce qu’on n’invente pas ?

On pourrait se demander par quel tour de passe-passe est-ce que des êtres humains, comme vous et moi, sans doute normalement constitués, qui mangent, boivent,  secrètent de la sueur, des rêves et d’autres matières, qui ont un minimum d’intelligence, parviennent à concevoir de telles œuvres ? Il est vrai qu’on ne discute pas des goûts et des couleurs mais il est des lois ou des critères esthétiques. Etant donné, par ailleurs, que cette maison n’est pas la progéniture d’un architecte avant-gardiste on se voit contraint de conclure qu’elle est laide. Magnifique gerbe de rire qui a duré une bonne vingtaine de minutes. Non mais une maison barbe à papa ! Qu’est-ce qu’on n’invente pas ? Hahahaha. J’étais devenu fou. Mais une douce et agréable folie. Sauf qu’il y avait un hic, ma copine, je n’ose dire ma fiancée, était assise à côté de moi. Son amour, je tiens à le préciser, est aussi incommensurable que ses crises de nerf et je la sentais vivoter entre rage extrême et bonheur. Mais je suis parvenu finalement à me maîtriser.

Etait-elle sur le point de me donner un coup de poing ou de m’embrasser ?

Je ne saurais vous le dire.  Comme quoi le fou rire peut être très dangereux !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Umar Timol

(à suivre)

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 13:44

A lire sur le lien :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.indereunion.net/actu/UTimol/interUTimol.htm

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 11:39

forms-006.JPGforms-007.JPGforms-008.JPGforms-009.JPGforms-010.JPGforms-011.JPGforms-012.JPGforms-014.JPGforms-015.JPGforms-016.JPGforms-017.JPGforms-018.JPG

 

 

 

 

 

 

forms 006

 

forms 007

 

forms 010

 

forms 016

 

forms 008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : P. Laranco.

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 12:42

Dimanche Culture du 5 Aout 2012 sur Radio One à 11h00

 


Au sommaire de cette 151eme édition :
SYDNEY SELVON, journaliste, ex-rédacteur en chef du Mauricien , ex-ambassadeur de l’Ile Maurice en Australie, historien, pour ses deux ouvrages A new comprehensive history of Mauritius…From the beginning to this day (Vols 1 et 2)
REGINE VICTOIRE ET YANISH SADIEN….pour une nouvelle rubrique, Ceux qui partent et ceux qui reviennent. Régine fait ses valises pour Montpellier ou elle étudiera la psychologie alors que Yanish (trois fois lauréat) est en vacances avant d’entamer sa 5eme année de médecine a Cambridge et
SUNSARRUN SUNTAH pour Tranches de Souvenirs….Il est né le 1er septembre 1923 à la rue d’Artois à Port-Louis et sa vie a été jusqu’en 1964 intimement liée à l’histoire du chemin de fer a Maurice. A 89 ans, Sunsarrun Suntah a des souvenirs très vifs de son itinéraire….
Bonne écoute et bon dimanche !

 

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 19:49

nuages-013.JPGnuages-012.JPGnuages-011.JPGnuages-010.JPGnuages-009.JPGnuages-008.JPG

 

 

 

Photos : P. Laranco.

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 12:23

 

1.

 

La neige dans la nuit ne laisse deviner

qu'un bouillonnement de bosses et de grumeaux

où les halos de réverbères souffreteux

agonisent dans la bouillabaisse de boue

 

On ne départage plus le blanc de l'obscur

entre lesquels se faufile notre respir

essayant en vain de séparer sol et ciel

refermés l'un sur l'autre en couvercles de plomb.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


2.

 

Le soleil araignée fixe tisse sa toile

prédatrice qui amidonne et momifie

point rond et bras crochus dans le centre du ciel

il entretient la chaleur ce ronflement sourd

ce bourdonnement, ce zonzonnement blafard

note une et ultime d'élytres de métal

et mon masque étendu en quête du sommeil

la laisse appuyer comme ferait un bâillon,

une compresse orange pressée sur mes yeux

de tout son poids d'ouate et de feu étouffant

qui peu à peu fait de mes paupières

des dunes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3.

 

Le train qui fonce et cisaille le bleu de l'air

dans l'infinie blancheur des couleurs du matin

ne se soucie pas des odeurs d'herbe coupée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

4.

 

L'esprit est une flamme qui danse dans les pans de miroirs vides

il emprunte aux fanions du feu, à la droite folie de la ligne,

aux feuilles tordues par le vent,

aux fantômes inassouvis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Patricia Laranco.

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 10:53


NUIT -TRANSIT

 

 

 

 

 


Le – à toute allure -

Saigné d’azur

Corseté émeraude entre arbres et murs

Glisse dans la havreuse compagnie

Qui pousse l’or du lointain contre la façade blêmissante

Jusqu’à l’inouï partage de la musique

Traversant le silence – gonflant la veille – peuplant l’obscur

 

 

 


Et la mauve rumeur s’esclaffant un peu

Sous l’alignement des régiments lunaires

Fond dans la paix tactile pour les revenus blessés du soleil

 

 

 


Il saigne encore le temps contre la promesse blafarde

Mais le siècle ne rugit plus…

Elle s’est exténuée en ombre : la vitesse

Elle tend à s’évanouir derrière les fanaux de l’avenue

Elle tremble dans le vif corps du lointain

Et la compagnie en a usé ses ressorts

Et la tête de chacun vibre au cours vivace qui chante les sortilèges

De la misère en berne crevant le plafond de son air

 

 

 


La tendresse vrille au-delà de ce qui parle – elle perle à la plus profonde levée hors de la nuit

Là où dansent un peu les secrètes processions des passeurs dans le défilé de la distance

 

 

 

 

 

 

 


Alain Minod.

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 10:42

FEMME

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arnaud Delcorte.

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Patrimages
  • : Ce blog s'intéresse à la poésie, à la littérature de l'Océan Indien, à la philosophie, aux sciences, à l'Homme et au sens de la vie.
  • Contact

Texte Libre

Je valide l'inscription de ce blog au service paperblog sous le pseudo ananda.

<img src=http://annuaire-de-voyage.com/annuaire.gif"alt=Annuaire de voyage"border="0">

Annuaire de voyage

Recherche

Archives