Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 13:00

METISSAGE, MARRONAGE ET FEMINITUDE

(1e partie)

conférence donnée à Paris le dimanche 19 janvier 2013, par Suzanne DRACIUS

vidéo de Maity FREEMAN

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xwqu1b_suzanne-dracius-conference-paris-janv-2013-part-1_creation?fb_action_ids=10151356912681838&fb_action_types=og.

likes&fb_ref=.UPRJWmcRFcZ.like&fb_source=

aggregation&fb_aggregation_id=288381481237582

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Née à Fort-de-France, Suzanne Dracius a passé son enfance en Martinique puis à Sceaux. Professeur de Lettres Classiques à l’issue de ses études au lycée Marie-Curie et à la Sorbonne, elle a enseigné à Paris, puis à l’Université Antilles-Guyane, à l’University of Georgia et à Ohio University (USA). Suzanne Dracius se définit par le mot créole « kalazaza » qui désigne « un métis de blanc et de noir à la peau et aux cheveux clairs ». Elle a fait de la lutte contre toute espèce de discrimination raciale, sexuelle ou sociale, l’enjeu et la matière de son écriture...

Site Web : www.suzannedracius.com


Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 12:49

JAH.

 

 

« Tu me donnes beaucoup l’envie d’aimer ! » *. Et de l’autre main un jour d’été

Où s’enlacent les fourmis de miel sur le dos des cadavres nus on resterait tombés

 

De la dernière pluie deux amants sur une langue de mer d’amertume suite

Sans parole à l’abri des regards nous nous enlaçons nous baisons disons-le

 

Doggy style mais qu’importe s’il y a l’amour Guajira Guantanamera une vie sans tricher

Sur les highways je perds la mémoire et délaisse cette empathie de toi un cœur de lait

 

Jah rules sur les toits peut-être de Paris les parvis étoilés d’une langue gonflée de bleu

Jah love en cannette en clé USB sur les T-shirts délavés des enfants du M23 ou à Papeete

 

Pas de solution miracle la situation est grave mais Nom de Dieu réveillez-vous on vous ment

On vous endort à grands coup de crises en prêchant l’été indien celui des dernières récoltes

 

On vous emmielle de corps languides sordides avenants quand dans les bordels l’or s’étiole

Une pitié pour les cafards another state of mind wherever the sun rises I’ll be there just a fool

 

Tout fout le camp les beautés les momies  en avant dans des gerbes de glace tu passes

Et de l’autre main un jour d’été « Tu me donnes beaucoup l’envie d’aimer ! »

 

 

 

 

Arnaud Delcorte

 

 

 

*   citation tirée de Hiroshma, mon amour, de Marguerite Duras.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 13:02

 

L'article de Joël TOUSSAINT sur le dernier recueil de Catherine BOUDET, Les laves bleues, Grand Prix de Poésie Joseph Delteil 2012 en France :

 

 

 

 

PRIERES D'UNE AFFRANCHIE

 

 

 

 


http://www.bwise-info.com/9/post/2013/01/prires-dune-affranchie.html

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:31

Pieds des mots : Patrick DUQUOC

Lecture chronique : Lucile BERNARD

Billet d'humeur : Geneviève HUTTIN

Aphorismes : Michel OSTERTAG

Vues d'ailleurs: Dana SHISHMANIAN

Une vie, un poète : Ode à Ali Azaykou, par Anasthase VANTCHEV DE THRACY

D'une langue à l'autre : Marie VIROLLE

Créaphonie : Sigrid RAYNAUD

Conte : Sydney SIMMONEAU

 

 

 

 


SALON DE LECTURE : l'art poétique de DIDJEKO.

 

 

 

 


POEMES - COUPS DE COEUR DES MEMBRES : Natasha KANAPE FONTAINE, Béatrice DOUVRE, Patricia LARANCO et André LAUDE.

 

 

 

 

 


 

 

 

Collaborateurs de ce numéro : Eliette VIALLE, Michel OSTERTAG, Gertrude MILLAIRE, Dana SHISHMANIAN, Ali IKEN, André CHENET

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 


 

http://www.francopolis.net/index.htm

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:23

Le calendrier, l’horloge, les saisons sont les astuces que l’Homme a inventées pour mesurer, retenir et tromper le temps. Mais il a oublié que celui-ci n’a ni commencement, ni fin. Le temps est le masque de dieu.

 

 

 

Sylvestre Le Bon (Île Maurice).

 

 

 

 

 

 

 

Dans cette vie nous avons tous un rôle, nous jouons tous des rôles, quelquefois malgré nous ; tant qu’ils ne gênent pas l’autre, pourquoi pas ?

 

 

Nadine Albicy (Martinique).

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:21

 

HIVER

 

Enfin le givre a déposé

ses baisers clairs

sur les toits et les arbres en transe

l’hiver cristal

rend le cœur merveilleux

 

 

 

Marie-Claire Burgos

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:20

J’écris comme on se lance à l’eau

comme on peut mourir de ne pas savoir mais

comme en trouvant on peut être sauvé

 

J’écris sans écouter la pluie

ni sentir le soleil

mais pour en fin de compte les faire vivre dans mes vers

 

J’écris avec ce vide au cœur du

ventre qui en fait est trop-plein

Mes mots se veulent juste mesure

 

J’écris quand le ciel me regarde

avec les bleus du cœur et le blues de l’âme

Mes mots sont les mercis de ces cadeaux d’azur

 

 

France Burghelle-Rey.

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 14:02

13'OR- Richard Beaugendre

 

 

 

Samedi 26 janvier 2013

 

 

 

 

 


à 20h

 

 

 

 

 


à l'Institut Français de Maurice

(Rose-Hill)

 

 

 

 

 


aura lieu une

 

 

 

 

PROJECTION-CONCERT

 

 


au cours de laquelle 

 

 

 

 

 

 

 

Richard BEAUGENDRE

 

 

 


 

 

 

vous présentera son dernier opus, 

 

 

 

 

 

 

 

13’or

 

 

 

 

 


 

 

Rs : 50 / 100/ 200

Billets en vente à partir du 14 janvier : contacter l'IFM au 467 42 22

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Pour célébrer cette nouvelle saison, l'IFM accueille le musicien mauricien Richard BEAUGENDRE qui nous présente son dernier opus, 13'OR. Un coffret où l'on retrouve la poésie du compositeur, mais aussi des images filmées au gré du temps, qui nous racontent encore cette île.

 

 

 


 

 

 « Porter un regard libre sur le monde, c’est ce qui caractérise Richard Beaugendre. Un regard contemplateur qui parfois s’insurge, transpire de ses différents albums. Depuis Sante, sorti en 2000, l’artiste pose ses interrogations en musique. Les albums Sunbeam Tropical (2004), Fleo la (2008), Letansa (2010) sont des captures photographiques des mutations qui s’opèrent dans la société mauricienne. 
13’OR s’inscrit dans cette même démarche, celle de raconter notre île, en mots et en images. Lors du lancement de l’album 13’OR, seront présentées les images de cette île passion, suivies d’un concert où Richard Beaugendre partagera la scène avec des amis musiciens. »

Daniella Bastien

 

 

 

 

 



Guitare-Voix : Richard 
Batterie : Hansley 
Guitare basse- Contrebasse : Kersley 
Accordéon : Henrico 
Trompette : Giovanni 
Trombone : Didier 
Saxo : John 
Percussions : Kanya 

Traduction : Michel Ducasse

Credit photo Naresh Roodur

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Le coffret  (CD/DVD) sera en vente le jour du concert.


 

 

 

 

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 13:57

une nuit écœurée /

vomit de l’acide /

lors des funérailles / de ta peau /

 

 

Umar Timol.

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 13:54

VESPERALES.

 

 

Je baguenaude, je tournille, je n’ai lieu qu’à l’orée, vaguement dessaisi, peupliers, oliviers, acanthes, et les toits, la lumière immobile, un laps, puis tout s’incline vers le couchant, un chien au loin aboie grave et doux comme un soupir, il ne perturbe pas grand-chose, j’en aurais envie d’être chien truffe pattes sur la trame de l’heure, je ne sais quoi soudain tressaille, peut-être l’aboiement, le brillant des tons, la sculpture des sons, je cille, sans raison patente jette un œil à la croisée, cette splendeur immaîtrisable, je frôle de la main un buffet, très vieux, sans vraiment le toucher, tends l’oreille, je n’entends toujours rien à ce signe, cette forme d’invite, miniature par instants, tous les jours là, chaque jour singulière, et le vent dans le feuillage du peuplier, la clarté presque bise à l’entour du fût, on le dirait figé, mais non, il se transforme au plus intime, aussi bien que le gazon, les étourneaux, les nues autour, mais trop long le délai pour que nos yeux l’englobent, trop bref pour celui du pech, aucun ne va à même allure ; l’univers ? un fagot de vitesses, contrecroisées, entrelacées, la plupart du temps discordantes, celle de la Petite Ourse et du pouls, de la falaise et du cers, de la pierre taillée, de l’épeire, chaque chose frémit selon son tempo, et les choses se dérobent, les pins grésillent dans les flammes d’où giclent des bluettes qu’emporte l’autan fou, on voit, par chance, des lucioles, on perçoit un bruissement, rivière, feuilles ou ton pas sur le gravillon de l’allée, on fend la foule des passants le long d’un trottoir sous un soleil de biais, le ciel à la croisée, ce n’est pas le même, les doigts laissent choir leur mainmise mais la perte est si peu vite qu’on ne s’en avise pas, on ne quête qu’un peu d’air, celui des ciels qui filtre entre vantaux à peine ouverts, un éclair aimantant au fond d’une prunelle, ta jupe haut fendue sur une cuisse nue, j’y crois, marque le pas. Trop tard ! Nevermore peut-être.

 

 

Et le monde illimité, in(dé)fini, sans monde, n’en finit pas de finir.

 

 

 

 

 


 

 

 

François Laur.

Repost 0
Published by ANANDA.
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Patrimages
  • : Ce blog s'intéresse à la poésie, à la littérature de l'Océan Indien, à la philosophie, aux sciences, à l'Homme et au sens de la vie.
  • Contact

Texte Libre

Je valide l'inscription de ce blog au service paperblog sous le pseudo ananda.

<img src=http://annuaire-de-voyage.com/annuaire.gif"alt=Annuaire de voyage"border="0">

Annuaire de voyage

Recherche

Archives